Home / Prix isolation / Les aides alloués aux travaux d’isolation

Les aides alloués aux travaux d’isolation

L’isolation d’une maison est souvent effectuée dans le but de l’amélioration de l’habitat. Si tel est le cas, des aides financières peuvent vous être accordées par l’État, ce qui aura pour effet d’alléger votre facture. Avant tout, il est important de connaître le coût total de ces travaux, de leur nature, et des matériaux choisis. Ces derniers peuvent avoir un impact sur le montant de la subvention.

Le coût des travaux d’isolation

L’installation d’un système d’isolation est obligatoire pour les nouvelles constructions et les rénovations. Si vous êtes donc sur le point de bâtir votre maison, vous devrez sans doute passer par la case isolation. Mais rassurez-vous, ce type de travaux est relativement peu onéreux, et ne représente que 2 à 4 % du coût total de la construction. L’isolation, qu’elle soit acoustique ou thermique, présente aussi bien des avantages en termes de confort au sein du foyer, que d’économies sur le chauffage et la climatisation.

En fonction de la nature des travaux que vous désirez ou devez effectuer, il existe certains prix de référence dont vous pouvez vous servir pour évaluer le montant que vous allez débourser.

      Les travaux à moins de 50 Euros/m²

Les opérations « légères » coûtent rarement plus de 50 Euros au m², ce sont les travaux d’isolation qui concernent :

  • les combles : perdus (12 – 14 Euros/m²) ou habitables (40 – 14 Euros/m²);

  • le plancher : sous-dalle (12 Euros/m²) ou en cave (15 – 30 Euros/m²)

  • l’isolation des murs : par l’intérieur (20 à 40 Euros/m²) ou par l’extérieur (50 – 75 Euros/m²)

      Les travaux supérieurs à 50 Euros/m²

Les opérations de vitrage sont les plus onéreuses, et tournent aux alentours de 250 Euros/m². Vous aurez le choix entre :

  • le vitrage simple (150 Euros/m²)

  • le double vitrage (200 – 300 Euros/m²)

La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et le crédit d’impôt

En ce qui concerne l’isolation, la TVA représentait 7 % de la facture en 2012 pour les travaux de rénovation. Si vous trouvez ce taux élevé, sachez qu’il a failli être de 10 % en 2014, mais a heureusement été réduit à
5 %.

L’isolation acoustique et/ou phonique fait également partie de la liste des travaux éligibles aux aides de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH). Les critères d’éligibilité sont cependant très sélectifs, et concernent surtout les foyers modestes.

En fonction de la nature de vos travaux, en l’occurrence s’ils se rapportent à l’isolation des parois opaques ou des parois vitrées (murs et toitures), vous pourrez bénéficier d’un crédit d’impôt. Respectivement, le montant de ce crédit d’impôt est fixé à 15 % et 10 % du coût total des travaux effectués.

Notez que ce crédit d’impôt prend effet sur le prix de l’achat des matériaux et de leur installation. Une installation seule ne vous permettra pas de bénéficier de cette aide.

Enfin, rappelez-vous que les travaux d’isolation sont des investissements à long termes, ne vous attendez donc pas à ce que l’économie sur la facture de chauffage amortisse le coût de ces travaux dès la première année.

Capt8

Scroll To Top