Home / Isolation de toiture / Isolation sur toiture

Isolation sur toiture

L’isolation thermique du toit doit constituer une action prioritaire pour plusieurs raisons dont le principal est le fait d’être le premier facteur d’économie d’énergie (1/3 de la perte totale) pour un bâtiment d’habitation. Une isolation performante de la toiture se traduit concrètement par une économie sur la facture d’énergie, une amélioration du confort intérieur en toutes saisons, une diminution de l’émission de gaz à effet de serre qui entraîne la dégradation de l’environnement, une valorisation du patrimoine, etc. L’isolation de la toiture se fait soit par l’intérieur, soit par l’extérieur. Cette deuxième technique, appelée aussi isolation sur toiture, bien qu’assez coûteuse et plus compliquée, comporte de multiples avantages.

Atouts et faiblesses

Une bonne isolation thermique s’accompagne, en général, d’une isolation phonique et implique une étanchéité impeccable. Ainsi, sans parler des avantages procurés par toute isolation thermique performante des parois de la maison, une isolation thermique de la toiture se faisant par l’extérieur, assure :

  • La préservation de l’état de la charpente.
  • Une limitation au minimum des ponts thermiques.
  • La diminution des risques d’infiltration et de condensation
  • La non-diminution de l’espace habitable sous les combles.
  • La non-obligation de quitter la maison pendant les travaux.
  • L’amélioration de l’esthétique extérieure et intérieure (cas de charpente traditionnelle apparente) de la toiture.

Toutefois, l’isolation de la toiture par l’extérieur :

  • Exige la dépose totale du revêtement. Ainsi, elle doit, de préférence, se faire en construction neuve ou en rénovation intégrale de la toiture.
  • Nécessite la compétence des couvreurs professionnels, étant d’abord un travail en hauteur et ensuite peut nécessiter des qualifications appropriées (méthode de sarking).
  • Requiert une autorisation des autorités compétentes ou une déclaration des travaux.
  • Constitue une prestation assez coûteuse pour les raisons évoquées ci-dessus (pouvant aller de 60 euros à 200 euros par m2).
  • Augmente l’épaisseur du toit.

À noter que l’isolation d’un toit plat ou en terrasse se fait toujours par l’extérieur.

Méthodes de mise en œuvre

On peut choisir entre plusieurs techniques si on souhaite isoler sa toiture par l’extérieur. On peut citer celles qui sont les plus utilisées :

  • La méthode de sarking qui commence à être prisée pour la performance de l’isolation obtenue. Elle convient aux charpentes traditionnelles comportant des pannes et des chevrons. En effet, elle consiste à poser sur les chevrons à l’aide de vis, un matelas d’isolant rigide (simple ou double couche) fixé sur une volige pleine. L’isolant peut être du polystyrène expansé, des fibres de bois, etc. Cette méthode permet d’améliorer l’esthétique intérieure en laissant visible la volige en bois. Toutefois, elle accroît la charge que la charpente doit supporter ce qui explique la nécessité du recours au professionnel qui saura analyser les contraintes et prendre en conséquence, les mesures nécessaires.
  • L’utilisation du caisson chevronné qui n’est autre qu’un panneau autoportant formé par des isolants comme le polystyrène extrudé, la laine de roche, etc. Elle offre comme avantages l’esthétique intérieure des combles, grâce à la sous-face prévue pour être décorative ainsi que la facilité de pose grâce à sa longueur pouvant couvrir toute la pente du toit. L’inconvénient réside dans la surcharge apportée par les panneaux requérant par conséquent le service des professionnels.
Scroll To Top