Home / Isolation de toiture / Bien isoler son toit

Bien isoler son toit

Le toit est la principale source de perte de chaleur dans une maison, sachant qu’environ 30 % des déperditions de celle -ci en découlent. Les travaux d’isolation doivent de ce fait débuter sur la toiture. Voici quelques recommandations pour le choix de l’isolation et pour l’installation de celle-ci.

Les travaux préliminaires à ne pas négliger avant l’isolation proprement dite

Dans un premier temps, n’oubliez pas de contrôler l’état de votre toit. Si ce dernier présente des signes de vétusté, il est recommandé d’envisager des travaux d’amélioration. Cela vous permettra alors d’employer des isolants en vrac qui vous seront moins coûteux. Rénover la couverture vous aidera en outre à mettre au jour deux points importants : la mise en place d’une deuxième étanchéité au-dessous de la couverture et la création d’une bonne aération entre les deux éléments afin de supprimer la condensation. Cela n’est envisageable qu’en opérant par-dessus, après l’étape de dépose de la couverture. Le chantier est considérable et il vous est recommandé de faire appel à des professionnels, car il requiert des dispositions de sécurité, des bâches si des intempéries survenaient et une excellente organisation. ( cf: isolation toit )

Garder un passage pour la vapeur d’eau

La présence d’occupants à l’intérieur d’une demeure engendre de grandes quantités de vapeur d’eau. Avec des isolants de base qui sont souvent peut respirant, on vise à réaliser une barrière étanche en plaçant un pare-vapeur sur le côté chaud de la paroi, puis la vapeur d’eau est expulsée par la ventilation mécanique contrôlée ou VMC. Au sein des combles isolés, en dépit d’une pose soignée, l’étanchéité est généralement défectueuse, c’est alors que l’humidité va s’accumuler et engendrer des dommages pouvant être graves.
Dans le cadre d’une réhabilitation écologique, la technique est toute autre. Vous n’employez que des matériaux respirant tandis que les parois sont à même d’ingérer des quantités importantes de vapeur d’eau sous la totalité de leur surface, sous réserve que tous soient respectueux de cette porosité. L’écart de pression dehors-dedans permet l’évacuation de l’humidité en excès vers l’extérieur. Afin de rendre ce transfert optimal, il faut s’assurer que la porosité des divers matériaux de la paroi vers l’extérieur est croissante. Autrement, il est également possible de rajouter un film cellulosique frein-vapeur à l’intérieur.

Devis isolation toiture gratuit

Mettre en œuvre l’isolation de la toiture

Il faut veiller à ce que l’isolant soit bien pérenne et que ses performances soient maintenues dans le temps, cela en réalisant une mise en œuvre en bonne et due forme. En optant pour des isolants en rouleaux, faites bien attention aux découpes et à la mise en place de l’isolant, de sorte que les ponts thermiques soient évités, en particulier au niveau des jointures des parois avec l’isolant et entre elles. Ne faites surtout pas passer les câbles électriques à travers l’isolant. Il vous est en outre recommandé de croiser les couches d’isolant en panneaux ou en rouleaux. Une excellente étanchéité à l’air est également requise. Dans le cas où vous avez choisi un isolant fibreux pouvant propager des poussières, optez aussi pour un parement intérieur à même de les stopper.

Scroll To Top