Home / Bon à savoir / Matériaux de toiture: le toit en métal

Matériaux de toiture: le toit en métal

Le cuivre, le zinc, le plomb et l’aluminium forment la toiture en métal.

Le zinc est le matériau le plus usité dans la région parisienne car il est léger et facile d’entretien. Le cuivre, matériau traditionnel par excellence, est quant à lui utilisé largement dans les régions d’Alsace, Haute-Savoie et le long de la frontière suisse.

Devis isolation toiture gratuit

En France, le métal fut longtemps utilisé pour des toits très pentus, vu sur beaucoup de cathédrales, ou sur des charpentes légères. C’est au 19e siècle, à l’heure où l’industrialisation rendit concevable la fabrication de longues feuilles de métal, que le métal s’installa sur les toits, spécialement à Paris sous l’élan du Baron Haussmann. En ces temps, les combles s’aménagent et les toitures changent plus ou moins d’aspect. Les seules couvertures de qualité étant l’ardoise et le zinc, le métal s’adapte donc à tous les types de toiture, pentue ou non.

Aujourd’hui encore, l’adaptation du métal sied à toutes les situations ou formes de toiture, mais énormément de communes exigent maintenant l’ardoise et la tuile. Et pour un peu que votre maison se trouve dans une zone classée par les Bâtiments de France ou une Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager (ZPPAUP), l’architecte devra monter un solide dossier et défendre farouchement le projet.

Le prix

Le tarif d’une couverture en métal est certes plus onéreux qu’un autre type, mais il faut savoir que l’entretien est pratiquement nul et que sa durée de vie est d’au moins 150 ans !

La qualité

L’épaisseur des feuilles mesure les différences de qualité : 12, 14, 16.

Il est à noter que le cuivre, dans le temps, évolue vers la couleur noire, se patine et s’oxyde, devenant vert telle la toiture de la cathédrale de Chartres.

Les architectes ont tendance à privilégier aujourd’hui le zinc-quartz, cendré platine de couleur.

* Pour info : le zinc, s’il n’est pas peint, est allergique à l’agression d’agents chimiques, de ce fait altérant sa longévité. Le cuivre, quant à lui, craint le mazout car il le détériore virulemment.

Scroll To Top